Vivre le moment présent, ça s'apprend !


C’est le moment ! Choisir d’éveiller sa conscience au monde qui nous entoure…

Vivre le moment présent, c’est comme tout, ça s’apprend !

Léonard de Vinci pensait que l’homme « regarde sans voir, écoute sans entendre, touche sans sentir, mange sans goûter, se déplace sans le ressentir, respire sans avoir conscience des odeurs ou des parfums et parle sans réfléchir ».

Vivre le moment présent et en être pleinement conscient est parfois une énigme pour beaucoup d’entre nous.

Nous passons la plupart de notre temps à ressasser le passé, soit à anticiper ou à planifier l’avenir, sans parler des moments intemporels tels que : juger, comparer, évaluer… Cette habitude de fonctionnement est source de pensées, d’émotions et de comportements négatifs.

Vivre dans l’instant présent ne relève plus de la philosophie. Cette notion s’intègre parfaitement dans de nombreux travaux scientifiques. Les recherches ont prouvé les effets positifs de vivre dans le présent au niveau physique, mental et psychique. Par exemple, l’absence de l’instant présent peut accélérer le vieillissement cellulaire…

Le stress est souvent une conséquence directe de cette absence et de cette incapacité à vivre dans le moment présent. Le fait d’être toujours en train de regretter le passé ou d’anticiper l’avenir a un impact réel sur l’état de stress, d’anxiété et d’angoisse.

Alors « vivre le moment présent » qu’est-ce c’est ?

Votre corps est présent, lui évidemment, mais votre esprit, lui ne l’est pas ! Vivre le moment c’est être à l’affut de nouvelles opportunités qui peuvent surgir dans votre quotidien. Vivre le moment présent, ça s’apprend !

Ce qui empêche principalement de vivre le moment, ce sont les pensées… je vous en ai déjà parlé lors de ma vidéo Youtube "Ma vie en sophro" épisode 3. En effet toutes les pensées ne circulent pas au hasard dans notre esprit. Elles ont toutes un intérêt. Vivre l’instant présent ne consiste pas à arrêter de penser ! Il est inconcevable de se dire « je prends de bonnes résolutions et je n’écoute plus ce qui se passe dans ma tête ! » Non, bien entendu ! L’esprit est un magnifique outil, générateur en permanence de pensées et d’émotions. Et il s’avère être un merveilleux allié si on sait s’en servir à bon escient.

Apprendre à écouter ses pensées :

Il est important tout d’abord d’apprendre à écouter ses pensées. « Que me dit ma petite voix en ce moment ? » Les écouter sans jugement, avec bienveillance : tous les jours, il est utile de prendre le temps de stopper son activité afin de se demander à quoi l’on pense à cet instant.

Réussir à maîtriser ses pensées :

Une fois capable d’entendre ses pensées et de déterminer ce que dit cette petite voix intérieure, l’étape suivante consiste à stopper cette communication interne, c’est-à-dire de maitriser le moment où les pensées apparaissent. Comment ? En étant réellement attentif à ce qui se passe autour de vous. Vous êtes alors dans l’instant présent.

Analyser vos pensées :

Maintenant capable d’écouter vos pensées et même d’en maîtriser l’apparition, il est nécessaire de savoir trier vos pensées : ce que me dit ma petite voix est plutôt négatif (je ne me sens pas bien, cela me met dans une situation de stress, d’angoisse. Je ressens une certaine souffrance qui m’empêche de me sentir bien et de vivre ce qui se passe autour de moi), ce que me dit ma petite voix m’apporte du positif (elle m’aide à ma sentir bien, je ressens du bien-être, des sensations agréables et constructives).

L’objectif est d’être capable de savoir si les pensées qui traversent l’esprit sont agréables et positives ou bien négatives et désagréables. Ne surtout pas chercher à stopper ces pensées, ni à les modifier. Il est important de les prendre tel qu’elles se présentent, les écouter attentivement et faire cette simple analyse.

Se débarrasser de ses pensées en agissant :

Pour cela, s’intéresser uniquement aux pensées négatives : elles sont là, elles existent et si vous ne les traitez pas, elles reviendront. « Que puis-je faire maintenant pour résoudre ce problème et chasser cette pensée négative ? »

La plupart du temps, il y a toujours quelque chose à faire dans l’instant pour vous soulager de ce qui vous pèse. Par exemple : écrire une « to do liste » pourquoi pas avec une alarme pour vous en souvenir…

Si toutefois une pensée négative persiste, c’est qu’elle correspond à une action passée. Il faut tout d’abord se demander si cette action est susceptible de se reproduire. Si ce n’est pas le cas, stopper la conversation avec sa petite voix intérieure, se recentrer sur la situation présente et la scène autour de soi : redevenir l’acteur principal de ce qui se déroule autour de soi suffit le plus souvent à faire taire la pensée négative.

Si cette situation peut se reproduire à l’avenir : arrêter immédiatement de penser que vous êtes la source du problème et engagez-vous à la résoudre. L’action à mettre en place va permettre d’enlever une source de stress…

De cette manière, il est possible de gérer ses pensées, de les écouter et de les maîtriser. Il est ainsi possible de s’alléger de tout un tas de situations stressantes ou angoissantes, de vivre dans l’instant présent.

Lorsque l’on prête attention à la façon dont on pense et perçoit le monde, des choses intéressantes se produisent.

Ce faisant, il est possible de décider que la vie peut être plus enrichissante si l’on pense différemment en prêtant attention aux sens.

Pour découvrir et développer encore ses capacités, il est possible d’explorer ses sens de différentes manières. Choisir un sens par jour… par exemple jour olfactif : prêter attention à touts les parfums, odeurs et arômes / jour visuel : se concentrer sur les formes, images, visions, le monde autour / jour toucher : prêter attention régulièrement dans la journée aux textures, sensations etc…

Toute cette semaine, je lancerai ce défi : un sens par jour !

Je vous encourage à expérimenter de nouvelles manières de s’adapter à notre monde, de faire travailler nos incroyables sens et de constater toute la différence !


topper la conversation avec sa petite voix intérieure, se recentrer sur la situation présente et la scène autour de soi : redevenir l’acteur principal de ce qui se déroule autour de soi suffit le plus souvent à faire taire la pensée négative.

Si cette situation peut se reproduire à l’avenir : arrêter immédiatement de penser que vous êtes la source du problème et engagez-vous à la résoudre. L’action à mettre en place va permettre d’enlever une source de stress…

De cette manière, il est possible de gérer ses pensées, de les écouter et de les maîtriser. Il est ainsi possible de s’alléger de tout un tas de situations stressantes ou angoissantes, de vivre dans l’instant présent.

Lorsque l’on prête attention à la façon dont on pense et perçoit le monde, des choses intéressantes se produisent.

Ce faisant, il est possible de décider que la vie peut être plus enrichissante si l’on pense différemment en prêtant attention aux sens.

Pour découvrir et développer encore ses capacités, il est possible d’explorer ses sens de différentes manières. Choisir un sens par jour… par exemple jour olfactif : prêter attention à touts les parfums, odeurs et arômes / jour visuel : se concentrer sur les formes, images, visions, le monde autour / jour toucher : prêter attention régulièrement dans la journée aux textures, sensations etc…

Toute cette semaine, je lancerai ce défi : un sens par jour !

Je vous encourage à expérimenter de nouvelles manières de s’adapter à notre monde, de faire travailler nos incroyables sens et de constater toute la différence !

7 vues
doctolib.png
  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon