Stress et déconfinement, où en êtes-vous ? La sophrologie, votre alliée…

Il est des périodes dans la vie qui peuvent se révéler particulièrement stressantes, angoissantes. Ce stress n’est pas vécu de la même façon en fonction des personnes. De la même manière chaque personne appréhende une période donnée à sa manière, en fonction de son passé, de son expérience.

C’est pourquoi la période que nous vivons en ce moment est vécue bien différemment par chacun d’entre nous.

J’entends certains dire : « finalement, j’aimais plutôt cette période de confinement car j’ai eu le temps de…, le temps de prendre le temps…, le temps pour moi… ». D’autres diront : « ouf ! Enfin ! Je n’en pouvais plus d’être enfermé(e) » ou d’autres encore seront simplement heureux de retrouver un début de vie sociale et de « recommencer un peu comme avant ».

Si l’exercice du confinement a été vécu, et c’est évident, de différentes manières par chacun de nous, il est fort à parier que le stress en ce début de déconfinement est à peu près dans tous esprits : un peu, beaucoup, peut-être trop chez certains…

Il est important de savoir reconnaitre un stress léger, légitime après tout, particulièrement en ce moment. Il est important au contraire de savoir mettre le doigt sur un stress plus important, qui peut, avec le temps générer de l’anxiété. Il est particulièrement important d’être vigilant à ce sujet en présence des jeunes enfants (mais aussi des plus grands qui, parfois, cachent de façon très habile leurs appréhensions).

Dans un premier temps, il faut souligner que le dialogue est la première étape. Ne résolvant pas tout bien évidemment, il débloque tout de même les choses : parler de la nécessité du port du masque, à quoi il sert, parler du temps qui va passer dans ces conditions et ne pas hésiter à avouer qu’on ne sait pas pour combien de temps cela va durer… parler également des gestes barrières et de leur essentialité… parler du virus, de ce qu’il peut provoquer mais sans jamais tomber dans le dramatique bien sûr.

Mais parfois, la peur de cette inconnue dans l’équation, peut se révéler plus forte. Elle se transforme en stress qui, lui-même, peut devenir anxiété, angoisse.

Il ne faut pas laisser s’installer ce genre de peur, de stress. En effet, non content de polluer la vie quotidienne, il prendra de plus en plus de place.

C’est pourquoi la sophrologie associée à la psychologie positive donne les clés pour tout d’abord comprendre ce stress, l’appréhender, le définir.

Dans un deuxième temps, le travail en séance permet d’apprendre à gérer ce stress, le mettre à distance et à prendre du recul par rapport à la situation grâce à un deux outils essentiels : la respiration et la détente musculaire .

Dans un troisième temps, le travail se porte sur la mise en pratique, sur l’extension de cette capacité à être calme et détendu : comment retrouver à tout instant cette capacité à être calme. Enfin au bout de ce cheminement vers le mieux-être, c’est le moment de se retrouver soi, capable d’être plus calme, d’apprécier la vie avec positivité, de porter un regard posé et ouvert sur le quotidien, fier de son cheminement…


Il est important de souligner à grand renfort d’encre, qu’en aucun cas, le sujet est de nier les émotions négatives, le stress ou même les évènements, un peu comme si la vie était parfaite, voilée de rose… comme si avoir peur ne devait pas exister, était signe de faiblesse…Apprendre à accepter ces émotions négatives, savoir les considérer est la première étape dans la gestion du stress. Vouloir rayer ce genre d’émotion sans la comprendre, c’est « reculer pour mieux sauter » comme l’on dit. C’est un peu comme si vous enfonciez un ballon de baudruche sous l’eau : il va ressortir et jaillir avec encore plus de force. Alors que si vous regardez ce ballon, que vous comprenez comment il est fermé et ce qu’il contient, vous êtes sur la bonne voie pour pouvoir le dégonfler !

La sophrologie ne vous promet pas de miracle, pas de remède magique : elle vous promet un accompagnement bienveillant, en douceur et personnalisé vers une vie plus positive où vous saurez gérer votre stress car vous aurez appris à la faire.

La sophrologie vous amène à répondre aux questions : comment est fermé le ballon et qu'est-ce qu'il contient ? Elle vous amène également à vous défaire de se ballon, le regarder et le laisser partir…


20 vues
doctolib.png
  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon