Les punitions, et si cette méthode n'était pas si efficace ?

Punitions et chantage ? Et si ces méthodes n’étaient pas si efficaces ?

La psychologie positive et la sophro à votre service encore une fois…

Il n’a jamais été autant d’actualité que la relation avec nos enfants ! Par la force des choses, obligés par le contexte de rester ensemble à longueur de journées, des tensions sont apparues dans tous les foyers, même les plus « zen ». Rien de plus normal, comme j’en parlais dans une vidéo Youtube « Ma vie en sophro » épisode 1, vivre ensemble 24 h/24 n’est tout simplement pas naturel. Chacun a besoin de son espace, de ses temps à lui, d’un jardin secret… bref rien de très facile à réaliser pendant les mois qui viennent de passer !

La difficulté se densifie alors lorsqu’on est persuadé que la punition et le chantage sont les clés ! En effet c’est un sujet très complexe qui mérite une attention toute particulière.

Depuis longtemps maintenant, l’éducation positive a pris une gigantesque place dans notre quotidien : articles, livres, audios…bref, nous avons l’impression qu’être des parents cools est facile, qu’avoir des enfants sans histoire est simple comme la lecture d’un livre…

Evidemment il n’en est rien et on ne peut pas réduire l’éducation positive à une éducation permissive et surtout pas aisée.

Eduquer c’est avant tout se connaître soi ! Oui, c’est une première étape et pas la moindre !

Il faut dans un premier temps pouvoir répondre à quelques questions : Quelle est ma perception d’une bonne relation avec mes enfants ? Qu’est-ce que j’en attends ? Est-ce que je réponds ou reproduits des modèles connus ? Qu’est-ce qui me parle vraiment à moi ? Est-ce que je m’emporte facilement ? Est-ce que je sais être attentif(ve) à ce que font mes enfants ? Comment je veux voir mes enfants grandir ? Comment je pense les aider à se construire ?...

Bref autant de questions à mettre sur la table et auxquelles il est important d’apporter des réponses. Ces réponses seront le début de l’éducation que vous donnerez à vos enfants. Comment et pourquoi ? Parce que les outils de la psychologie positive peuvent vous aider à trouver ces réponses en vous permettant de mieux vous connaître, de cibler quels sont peut-être les blocages qui vous empêchent d’avancer, les priorités et les axes moins importants…

C’est la première étape vers un épanouissement personnel, un regard positif sur la vie et sur ses propres actes. L’éducation, c’est comme toute choses : ça s’apprend, ça évolue et surtout il faut être satisfait de ce que l’on donne et fait.

La deuxième étape est toute aussi importante que la première : qu’est-ce que l’éducation ? L’éducation c’est avant tout la façon que l’on a, parents, de donner tous les moyens à nos enfants de grandir, de s’épanouir et de devenir des adultes responsables, ouverts aux autres, capables de faire leurs propres choix et d’avancer.

C’est notre mission, en tant que parents ! C’est une mission d’une extrême importance, difficile, parfois chaotique mais toujours passionnante !

Quoi de plus beau et enthousiasmant que de préparer un futur adulte, de lui donner toutes les clés pour s’épanouir et de se connaître pour explorer tout son potentiel ?

Pour cela, il faut apprendre en tant que parents à mêler autorité et positivité. L’autorité ne rime pas avec punition ni avec menace (« si tu ne fais pas ce que je te demande, tu seras puni de… ») ne rime pas avec le fameux « tu vas voir si je me lève… ». Celui-là je l’adore car il est formidable ! Formidable car l’enfant n’a qu’une envie, c’est de voir ! justement ! De voir jusqu’où vous allez aller… et si vous ne faîtes rien, c’est gagné ! Ou plutôt perdu pour vous et votre autorité ! Oui, là, votre autorité légendaire en prend un coup, un vrai coup de massue !

Donc autorité et fermeté sont les bases n°1 : ne jamais revenir sur ce que vous avez annoncé (sauf si vraiment c’est un cas de force majeure ou que vous vous rendez compte que vous avez un peu abusé…) et rester ferme sur vos positions : « non c’est non » ce n’est pas « et puis zut, ok » ou « mouais tu as gagné ».

Autorité oui, mais une autorité bienveillante ! Et c’est là aussi une des clés ! La bienveillance comme on l’attend des autres envers nous, les enfants l’attendent peut-être plus encore de leurs parents. L’empathie et la bienveillance donc ; toujours faire les choses avec douceur, calme… ça s’apprend aussi ! Savoir évacuer la colère ou l’énervement s’acquiert avec la sophrologie, la respiration est votre alliée principale !

Faire les choses en considérant votre enfant comme un adulte en devenir, en considérant que plus vous serez calme et bienveillant avec lui, plus il le sera à son tour…sacrés neurones miroirs, neurones miroirs sacrés…que nous ne prenons pas assez en compte et qui pourtant font partie intégrante de la construction de l’enfant !

Être bienveillant envers soi et les autres, c’est aussi un des piliers du bonheur et du bien-être : vers des relations sociales épanouies et des émotions positives ! C'est tout de même un merveilleux cadeau à faire à son enfant !

Quoi de plus gratifiant que de voir son enfant prendre une décision, faire quelque chose parce qu’il a compris que c’était bien pour lui ou pour les autres, parce qu’il a lui-même compris qu’il pouvait vous aider et qu’il peut être utile…et pas pour vous obéir ou parce qu’il a peur d’être puni.

La route de l’éducation est longue, ardue, passionnante : elle débute par une bonne connaissance de soi, peut-être un travail sur soi, un contrôle de ses émotions, de l’empathie et de la bienveillance. Elle se construit également sur la tolérance et le respect. N’oublions surtout pas que grandir c’est expérimenter, essayer, parfois se tromper mais toujours recommencer pour finalement être…sous l’autorité bienveillante de ses parents, regard tolérant et confiant en les capacités de leurs rejetons.

Répétons-nous la devise n°2 des Shadocks : "Plus ça rate, et plus on a de chances que ça marche !"...cette devise devrait encourager nos enfants au quotidien… avec le sourire.


10 vues
doctolib.png
  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon